Orientation

PROCÉDURE CHANGEMENT ORIENTATION

 

A l’attention des élèves de Terminale CAP ou élèves souhaitant changer d’orientation, ne voulant pas continuer dans sa section: Une procédure est mise en place pour les demandes d’inscription dans les établissements public. Les demandes d’inscriptions dans les établissements privés sont à faire en externe.

 

Dans la continuité du parcours Avenir durant lequel l’élève a acquis des connaissances sur le monde économique et professionnel et a construit progressivement son projet, l’élève et sa famille s’informent plus précisément sur les différentes voies possibles en vue de définir leur choix.

Organisé dès que possible pendant l’année de 3e, l’entretien individuel d’orientation permet de mettre en place l’accompagnement individualisé de l’élève pour préparer l’après 3e. Il sert à faire le point sur le parcours de formation et à examiner les poursuites d’études possibles. Cet entretien entre le professeur principal, l’élève et sa famille, est organisé en coopération avec le psychologue de l’éducation nationale du collège.

Décembre – janvier : le premier bilan scolaire

Dans les conseils de classe, les questions d’orientation commencent à être abordées.

C’est la période des salons, forums et carrefours-métiers.

2e étape : indiquer ses intentions provisoires

Janvier – février : les demandes provisoires d’orientation

Les familles indiquent leurs demandes provisoires d’orientation. Ces demandes peuvent porter sur les voies d’orientation suivantes :

  • seconde générale et technologique ou seconde spécifique vers un baccalauréat général ou technologique ;
  • seconde professionnelle vers un baccalauréat professionnel ;
  • première année de C.A.P.

Ces demandes provisoires sont inscrites sur une fiche de dialogue remise par le collège.

Mars : la proposition provisoire du conseil de classe

En réponse aux demandes émises par les familles, le conseil de classe formule des propositions provisoires d’orientation. Le dialogue entre les familles et l’équipe éducative est poursuivi si les souhaits émis et les propositions faites sont discordants.

C’est le moment des journées portes-ouvertes dans les établissements.

3e étape : faire ses demandes d’orientation et d’affectation

Mai : le choix de l’orientation et les demandes d’affectation

Avant le dernier conseil de classe, c’est l’heure des choix définitifs. L’élève et sa famille font connaître leur demande définitive d’orientation sur la « fiche de dialogue ».

Il faut aussi remplir le dossier de demande d’affectation avec les établissements souhaités.

L’élève et sa famille précisent les enseignements d’exploration et les spécialités de diplômes professionnels qu’ils souhaitent. Présenter un dossier n’assure pas toujours une place dans un établissement et les enseignements ou spécialités de son choix. La demande est satisfaite dans la limite des places disponibles. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de formuler plusieurs vœux.

Le conseil de classe formule la proposition d’orientation.

  • Si elle est conforme au choix de l’élève : la proposition d’orientation devient une décision d’orientation, notifiée par le chef d’établissement
  • Si elle est différente du choix de l’élève : le chef d’établissement prend la décision définitive après un entretien avec la famille permettant un ultime dialogue
  • Si le désaccord persiste après cette entrevue, la famille peut demander un recours (dans un délai de trois jours ouvrables suivant la décision prise par le chef d’établissement) auprès d’une commission d’appel qui statuera
  • Le maintien dans la classe d’origine : il peut être demandé par la famille si le désaccord perdure à l’issue de l’entretien avec le chef d’établissement ou de la commission d’appel

Juin 2016 : quelques chiffres sur les décisions d’orientation en fin de 3e

  • 66 % des élèves de 3e sont passés en 2de générale et technologique
  • 34 % des élèves sont passés en 2de professionnelle ou en première année de CAP

 

L’affectation intervient sur décision du directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) qui s’appuie sur les avis des commissions préparatoires et sur un traitement informatisé via l’application nationale Affelnet-Lycée.

La décision d’affectation dans un lycée tient compte de la décision d’orientation et du nombre de places disponibles. Les résultats de l’affectation, à l’issue de la procédure Affelnet-lycée, sont diffusés à la fin du mois.

Affelnet-lycée : l’application pour gérer l’affectation des élèves au lycée

Le directeur académique des services de l’éducation nationale s’appuie sur une application nationale, Affelnet-lycée, pour décider de l’affectation des élèves à la fin de la classe de 3e.

Cette application permet de recueillir les vœux des familles et les autres informations prises en compte pour l’affectation en lycée, dans un objectif de mixité sociale, de transparence et d’équité. Dans le cadre de la réglementation fixée au niveau national, le directeur académique des services de l’éducation nationale peut décider de prendre en compte plusieurs critères selon le type de formations :

  • le secteur géographique : les élèves ont une priorité pour l’affectation dans le lycée général et technologique de secteur en fonction de leur domicile. Pour les lycées professionnels, le secteur est élargi et correspond le plus souvent à l’ensemble de l’académie.

Si des places restent disponibles après l’affectation des élèves du secteur, il peut être dérogé au critère géographique selon l’ordre de priorité suivant :
– élève souffrant d’un handicap : la priorité est absolue
– élève bénéficiant d’une prise en charge médicale importante à proximité de l’établissement demandé
– élève boursier au mérite ou boursier sur critères sociaux
– élève dont un frère ou une sœur est déjà scolarisé(e) dans l’établissement demandé
– élève dont le domicile est situé en limite de secteur et proche de l’établissement souhaité
– élève devant suivre un parcours scolaire particulier

D’autres critères peuvent être pris en compte selon les spécificités académiques :

Le conseil de classe formule la proposition d’orientation.

  • Si elle est conforme au choix de l’élève : la proposition d’orientation devient une décision d’orientation, notifiée par le chef d’établissement
  • Si elle est différente du choix de l’élève : le chef d’établissement prend la décision définitive après un entretien avec la famille permettant un ultime dialogue
  • Si le désaccord persiste après cette entrevue, la famille peut demander un recours (dans un délai de trois jours ouvrables suivant la décision prise par le chef d’établissement) auprès d’une commission d’appel qui statuera
  • Le maintien dans la classe d’origine : il peut être demandé par la famille si le désaccord perdure à l’issue de l’entretien avec le chef d’établissement ou de la commission d’appel

Juin 2016 : quelques chiffres sur les décisions d’orientation en fin de 3e

  • 66 % des élèves de 3e sont passés en 2de générale et technologique
  • 34 % des élèves sont passés en 2de professionnelle ou en première année de CAP

 

L’affectation intervient sur décision du directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) qui s’appuie sur les avis des commissions préparatoires et sur un traitement informatisé via l’application nationale Affelnet-Lycée.

La décision d’affectation dans un lycée tient compte de la décision d’orientation et du nombre de places disponibles. Les résultats de l’affectation, à l’issue de la procédure Affelnet-lycée, sont diffusés à la fin du mois.

Affelnet-lycée : l’application pour gérer l’affectation des élèves au lycée

Le directeur académique des services de l’éducation nationale s’appuie sur une application nationale, Affelnet-lycée, pour décider de l’affectation des élèves à la fin de la classe de 3e.

Cette application permet de recueillir les vœux des familles et les autres informations prises en compte pour l’affectation en lycée, dans un objectif de mixité sociale, de transparence et d’équité. Dans le cadre de la réglementation fixée au niveau national, le directeur académique des services de l’éducation nationale peut décider de prendre en compte plusieurs critères selon le type de formations :

  • le secteur géographique : les élèves ont une priorité pour l’affectation dans le lycée général et technologique de secteur en fonction de leur domicile. Pour les lycées professionnels, le secteur est élargi et correspond le plus souvent à l’ensemble de l’académie.

Si des places restent disponibles après l’affectation des élèves du secteur, il peut être dérogé au critère géographique selon l’ordre de priorité suivant :
– élève souffrant d’un handicap : la priorité est absolue
– élève bénéficiant d’une prise en charge médicale importante à proximité de l’établissement demandé
– élève boursier au mérite ou boursier sur critères sociaux
– élève dont un frère ou une sœur est déjà scolarisé(e) dans l’établissement demandé
– élève dont le domicile est situé en limite de secteur et proche de l’établissement souhaité
– élève devant suivre un parcours scolaire particulier

D’autres critères peuvent être pris en compte selon les spécificités académiques :

Pour le suivi de ces procédures, le chef d’établissement d’origine est l’interlocuteur privilégié, avec l’aide du professeur principal de l’élève et du psychologue de l’éducation nationale.

Depuis la rentrée 2016, une période de consolidation de l’orientation a été mise en place pour tous les élèves ayant rejoint la voie professionnelle après la troisième. Elle permet à des élèves qui se sont trompés d’orientation de changer de formation dès le mois de novembre.

vous pourrez retrouver le calendrier de l’orientation sur le site de l’académie de Montpellier