Alan Boubert, lycéen, apprend au public à sauver des vies – MidiLibre

Alan Boubert avec le dernier groupe de stagiaires. (© D.R)

La commune possédait un défibrillateur, il ne restait plus qu’à trouver un instructeur. Il s’est présenté pour former l’équipe municipale et les employés municipaux. Thierry Daublon a accepté ses services, il a bien fait, l’instructeur a été à la hauteur ! Alan Boubert, élève de terminale AS au lycée Pasteur de La Grand-Combe, est diplômé de l’Institut national de recherche et de sécurité. Il a un certificat de sauveteur secouriste du travail. Grâce à ses professeurs, Hervé Gaudelet qui forme au secourisme et à son professeur de droit Éric Lejuez, il avait un bagage sérieux pour se consacrer à la formation du public, en particulier du personnel communal. Investi de cette mission, il a passé deux jours auprès de son grand-père, ancien enseignant, pour recevoir de précieux conseils pédagogiques. Plusieurs groupes sont passés par ses mains. Durant deux heures, le jeune lycéen a su capter l’attention des adultes qui lui faisaient face. Il a transmis ses connaissances par le biais de questions, de vidéos, de documents stimulant la curiosité. Le défibrillateur est utilisable par tous depuis 2007. Face à un accident cardiaque, trois actions doivent être mises en pratique aussitôt : protéger, examiner, alerter le Samu. En attendant les secours, des massages cardiaques sont nécessaires (100 compressions/mn). Il faut ensuite utiliser le défibrillateur. Dès que les deux électrodes sont placées, l’appareil va analyser l’état de santé du patient et juger s’il est nécessaire d’effectuer un choc électrique de 150 joules pour les adultes, 50 pour les enfants et nourrissons. Pendant l’analyse, il faut penser à se débarrasser de son portable, les ondes pouvant fausser les résultats. Les massages cardiaques ont aussi été étudiés. Ils sont très différents, suivant la victime, dans la puissance et la position des mains. La liste des personnes aptes à se servir du défibrillateur sera affichée en mairie. Voilà une bien belle mission que celle d’Alan. Loto du club du 3e âge Le club du 3e âge, toujours aussi dynamique, organise son premier loto de la saison, le dimanche 11 novembre, salle des Annels, à 14 h 30. Les lots sont soigneusement choisis par Claude et Renée pour que ce loto soit encore une réussite. Opération brioches L’Opération brioches au profit des handicapés mentaux, organisée chaque année par des bénévoles, a permis de recueillir la somme de 284,71 € qui ont été remis aussitôt à l’Adapei 30.