11 Novembre : les lycéens de Pasteur mis en évidence – MidiLibre

Les lycéens en tenue d’apparat ont défilé en tête du cortège. (© D.R)

Il convient de revenir quelque peu sur cette dernière commémoration comptant pour le 94e anniversaire de l’Armistice de 1918 qui a eu lieu dimanche. Comme l’a souligné Lucien Jouve, le président de l’Ufac, lors de la traditionnelle réception organisée à la bourse du travail, juste après la cérémonie, « c’est un grand honneur que vous avez tous rendu aujourd’hui au monde des anciens combattants ». Se félicitant de la présence massive, plus de 600 personnes. « Quelle ville du département peut en dire autant en ce dimanche ? », s’est-il interrogé. « Comment ne pas se réjouir d’y avoir vu de nombreux écoliers, de collégiens et bien sûr de lycéens de l’établissement Pasteur. Cette jeunesse largement représentée nous fait chaud au cœur, preuve que nos efforts en matière de la préservation du devoir de mémoire que nous essayons de sauvegarder et ces messages que nous nous employons à faire passer, ne sont pas vains. Nous sommes très fiers aujourd’hui de la tenue de cette cérémonie », a assuré Lucien Jouve. « Cette jeunesse largement représentée nous fait chaud au cœur » Certes, tous les ingrédients étaient rassemblés pour cela, mais n’est-il pas de plus en plus difficile de rassembler ? Comment cependant ne pas avoir remarqué l’omniprésence des lycéens, 70 élèves de la section Bac pro sécurité et prévention du lycée Pasteur en tenue d’apparat. N’avaient-ils pas anticipé la reprise, puisque la rentrée était programmée pour le lendemain lundi 9 h. Avec un jour d’avance, le rendez-vous avait été donné au lycée où les attendaient les deux professeurs, Mme Lopez et M. Lévèque. Pour le reste, les lycéens ont défilé en tête du cortège, avant d’interpréter La Marseillaise a capella, ne manquant pas de soulever l’admiration de ceux qui pensent aujourd’hui, et ils sont nombreux, notamment chez les tempes grises, que « toutes les valeurs citoyennes sont bafouées ». Les futurs policiers, gendarmes, pompiers, vigiles et autres surveillants, ont, cette année encore, rehaussé cette cérémonie, lui apportant toute la solennité requise. Les lycéens en tenue d’apparat ont défilé en tête du cortège.

Source : Site MidiLibre – Edition Papier (12/11/2012)